Le Club - Histoire du Tchoukball Club Vernier

S.Bruhin

 

Le TBCV, c’est 9 ans d’histoire dans le tchoukball Suisse.


Dans un premier temps, les premiers entraînements donnés sur la commune de Vernier débutent en 2004 au sein de l'école d'Aïre, visant principalement les jeunes gens entre 12 et 15 ans, pour le Club Genève.

Deux ans plus tard, l'entraîneur, Laurent Ludi, décide, avec l'aide de l’Association Genevoise de Tchoukball, d'ouvrir son propre club, en reprenant les mêmes entraînements donnés pour le Club de Genève.


C'est ainsi qu’en Mars 2006 naît le Tchoukball Club Vernier.


En 2007, alors que le tchoukball trouve de plus en plus d'adeptes, un nouvel entraînement voit le jour pour les plus jeunes, de 8 à 12 ans.


 
S.Bruhin

D.Sandoz

 

Après le tournoi de Genève en 2008, une équipe adulte se met en place, faisant ainsi du Tchoukball Club Vernier un club à part entière en proposant des entraînements pour toutes les catégories d'âge.


L’année suivante, en 2009, le Tchoukball Club Vernier présente son équipe adulte au championnat national de Tchoukball. A la fin du championnat, Vernier termine son premier championnat à la 5e place.


C’est aussi depuis cette année, que le tchoukball Club Vernier participe activement au développement de ce sport en se présentant à des manifestations locales telles que le Biubstock en 2011, ou bien sport pour tous, une manifestation présentant toutes les activités présentes sur la commune de Vernier.


Lors du début de la saison 2012, alors que les juniors éclosent et deviennent de plus en plus nombreux et que son équipe adulte atteint la 3eme place la saison précédente, le Tchoukball club Vernier se donne les moyens d’entrevoir ses objectifs à la hausse, notamment en priorisant la relève, mais aussi de faire monter son équipe dans l’élite du tchoukball suisse.


A la fin de cette saison 2012-2013, Le tchoukball club vernier obtient une place pour les barrages en terminant à la deuxième place, s’en suit la promotion en ligue nationale A au premier essai.


Depuis la montée dans l’élite de l’équipe, celle-ci se place deux fois de suite en position de relégable, mais n’exile pas grâce aux victoires face aux prétendantes de la ligue inférieure.


 
D.Sandoz